Ce qu’il faut savoir pour valider à 200 € son permis de chasser en 2019

Le permis national est à 200 €. + 5 € de frais de dossier + assurance*. Par ex. l’assurance proposée par la Fédération Départementale des chasseurs des Bouches du Rhône ( 13) est de 23 €, soit un permis national à 228 € tout compris. L’ouverture de la validation se fera courant juin 2019.

Le timbre petit gibier et grand gibier ne forment plus qu’un. Autrement dit, quel que soit la validation que vous prenez, vous pouvez chasser les petits gibiers comme le faisan, lapin, pigeon, bécasse…etc, mais aussi les espèces classées grand gibier comme le sanglier, le chevreuil, etc.

La validation bi-départementale n’existe plus. Sachant que, par ex. dans les Bouches du Rhône ( 13), la validation départementale est de 150 € tout inclus (hors assurance), il vous coûterait plus cher de prendre deux validations départementales plutôt qu’une validation nationale.

Continuer la lecture de « Ce qu’il faut savoir pour valider à 200 € son permis de chasser en 2019 »

QUEL AVENIR POUR LA CHASSE EN FRANCE ?

En Janvier 2015, on nous annonçait la création de l’AFB (Agence Française de la Biodiversité), sous la houlette et la direction d’écologistes intégristes anti-chasse déclarés et pro-loup, dirigeants du ROC (Rassemblement des Opposants à la Chasse), rebaptisé « Humanité et Biodiversité » pour mieux avancer caché. Les dirigeants du ROC ont été nommés dirigeants de la nouvelle AFB par les pouvoirs publics.

Je vous rappelle le crédo des anti-chasses :  » La chasse n’a plus sa place en France et doit, à terme, être abolie ». Et le président du ROC avait exprimé publiquement sa volonté de phagocyter l’ONCFS pour parvenir à ce but ultime !

Donc ces personnes se sont installées à la tête de l’AFB, puis ont poursuivi leur deu- xième objectif : s’emparer de l’ONCFS.

C’est ce qui sera achevé pour le 1er Janvier 2020 !
En effet le projet de loi fusionnant l’AFB et l’ONCFS en un seul organisme nommé OFB (Office Français de la Biodiversité) est depuis le 23 janvier sur le bureau de l’Assemblée Nationale, en lecture accélérée.
Le nouvel établissement regroupera les 1600 agents de l’ONCFS, et les 1200 agents de l’AFB, issus de l’office de l’eau (Onema) pour 900, de l’établissement public des parcs nationaux, de l’agence des aires marines protégées, et de l’Aten, organismes absorbés par l’AFB à sa création.

La Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) était initialement opposée fermement à cette fusion, et l’avenir risque fort de nous montrer que c’était justifié. Mais la FNC s’est laissé convaincre par des cadeaux comme la soi-disant baisse du permis (arrêt d’un détournement en fait, voir cet article), la promesse d’une prolongation de la chasse aux oies, et la réforme de la chasse, réforme qui risque fort de se retourner contre nous dans les faits.

Continuer la lecture de « QUEL AVENIR POUR LA CHASSE EN FRANCE ? »

Lettre ouverte de Willy SCHRAEN aux chasseurs

Le 6 décembre 2018

Chers amis chasseurs,

Vous êtes nombreux à vous interroger sur l’avenir de la chasse et de façon plus large sur le devenir de nos territoires ruraux. Ce sujet, je le connais mieux que personne, et depuis près de 10 ans, j’ai défendu cette cause bec et ongles devant l’Etat. Pour la partie chasse, vous l’avez tous compris, les choses vont se passer comme le Président de la République nous l’avait promis. Oui nous aurons un permis national à 200€, oui rien ne changera pour nos permis départementaux, et oui nous chasserons bien les oies en février ! Je vous le dis sans aucune ambiguïté, les réponses qui m’ont été apportées, ont définitivement levé les doutes qui pouvaient encore exister.

Ce qui m’inquiète à présent, c’est la situation insurrectionnelle qui se met en Continuer la lecture de « Lettre ouverte de Willy SCHRAEN aux chasseurs »