Tirer un gros sanglier mâle à bout portant !

C’est le rêve, pour ne pas dire le fantasme, de nombreux chasseurs : tirer un gros sanglier mâle à bout portant ! Mais il ne tient pas qu’à la chance, comme en témoigne cette video.

Dans cette video, le chasseur en battue ne cherche pas à tirer immédiatement le sanglier qui se présente à son poste. C’est parfois aussi notre cas lorsque nous avons des consignes de tir. Par exemple « ne pas tirer les femelles » ou  » tirer les sangliers dans une tranche de poids définie », etc. Ici, le chasseur a parfaitement identifié le poids et le sexe de son sanglier. Il s’agit d’un gros mâle. Mais il ne tire pas car il s’intéresse davantage à l’expérience qu’il peut tirer de cette observation. Combien de temps le sanglier va mettre avant de me détecter ? Pourquoi et comment va-t-il me m’identifier ? Suis je capable de rester parfaitement immobile pour laisser se sanglier venir à moi ? A combien de mètres va-t-il me sentir ? etc.

Cela peut paraître surprenant mais observer (plutôt que tirer) un sanglier arrêté et à bout portant (moins de 5 mètres) peut s’avérer enrichissant d’enseignements. De plus c’est un tir vraiment trop facile et qui ne présente pas grand intérêt en lui même, sauf à avoir besoin d’assurer le tableau !

Voici ce que ces expériences nous apprennent. Tirer un gros sanglier mâle à bout portant ne tient pas qu’à la chance :

Discrétion avant tout !

Tout d’abord, soyez discret afin de vous fondre dans le décor. Un gilet fluo n’est pas génant car le sanglier ne voit pas les couleurs. Idéalement il peut comporter des motifs camo car le sanglier peut remarquer une couleur claire qui se détache sur une végétation foncée. Idem pour les mains (souvent en mouvement). Cachez les avec des gants ! Et le plus important, cachez si possible votre visage avec une cagoule ou un foulard. Le sanglier reconnait très bien un visage humain. Il sait que c’est un danger pour lui durant une partie de chasse.

La discrétion passe aussi par les odeurs. Evitez de fumer au poste ! Utilisez des vêtement dont l’odeur est neutre (lessive sans parfum). Ne vous aspergez pas non plus d’eau de toilette !

Faut-il le rappeler ? Ne faites rien d’autre que chasser ! Restez parfaitement immobile. Ne faites pas de bruit. Le sanglier a une ouie très bien développée en plus d’un flair incroyable. Donc pas de téléphone. Au pire, utilisez le SMS qui est bien plus discret qu’un appel téléphonique, mais ne venez pas vous plaindre si un sanglier vous détecte et prend la fuite avant que vous n’ayez pu faire feu !

Soyez prêt !

Ce n’est pas le sanglier qui doit vous surprendre mais exactement le contraire ! Lorsque le sanglier sort à découvert, vous devez déjà avoir épaulé (ou pré-épaulé) votre carabine. Sinon gare aux mouvements brusques face a un sanglier ! Vous pouvez être certains qu’il décampe immédiatement ! Souvent avant même que vous ayez pu tirer ! Et tirer un sanglier en pleine course est beaucoup plus compliqué. Sans parler des « tirs de cul » qui sont une hérésie. L’idéal, c’est un beau tir de travers dans la tête. Ou le cou si votre sanglier cavale. Viser la tête, voire le museau et vous frapperez dans le cou compte tenu de l’avance qu’il aura prise au moment du tir !

Pour cela il faut être toujours prêt et attentif au moindre bruit qui se rapproche. Une vigilance permanente et dès qu’on a un doute on fait monter la carabine à l’épaule. Bien entendu en gardant le canon vers le sol pour des raisons évidentes de sécurité. Quand le sanglier se présentera, et seulement après l’avoir identifié, il ne vous restera plus qu’à monter doucement les canons dans sa direction. Idealement, faites le à un moment ou il ne regarde pas dans votre direction. Bien qu’il n’ait pas une vue excellente, il est très sensible aux mouvements brusques, qu’ils décèle systématiquement.

Prenez votre temps

Ne vous pressez jamais. Laissez le sanglier venir à vous. Souvent il marquera des poses pour écouter l’évolution de la battue et déterminer la direction de sa fuite. Il s’arrêtera aussi pour sentir le danger. Son odorat lui permet facilement de savoir si les chiens ou des chasseurs sont à proximité. C’est aussi pour cela qu’il essaiera de fuir face au vent.

Pensez aussi à la direction du vent lorsque vous serez posté. Inutile de tenter cela si un sanglier sort droit devant vous et que vous avez le vent dans le dos. Le sanglier va rapidement sentir votre odeur et il est donc préférable de le tirer sans attendre.

tirer un gros sanglier mâle à bout portant

Vous avez appréciez cette video ! Découvrez aussi les videos de FranceChasse.fr en cliquant ICI, pour ne pas rater les prochaines videos mises en ligne !

Vous pouvez aussi laisser des commentaires aux éditeurs des videos, leur poser des questions ou encore indiquer celles que vous aimez… ou pas !

Cliquez ICI pour voir gratuitement plus de videos de chasse sur ChasseTube.fr !

Une réponse sur “Tirer un gros sanglier mâle à bout portant !”

  1. Conseiller une balle de cou est à mon sens une hérésie il faut toujours privilégier le triangle mou(coeur,foie,poumon)une balle de cou peut facilement se transformer en blessure plus qu’ en mort immédiate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *