Améliorer son tir à la carabine


Dans cet article nous allons expliquer en 3 étapes simples comment améliorer son tir à la carabine. Des petites videos courtes détaillant toutes les astuces illustrent ces explications.

Que ce soit à la chasse en battue ou au tir longue distance, on manque sa cible généralement pour trois raisons principales :

  • matériel non adapté au tireur
  • arme mal réglée
  • le tireur fait une erreur

Raison n° 1 : matériel non adapté au tireur

Dans le premier cas, la carabine et l’optique (le cas échéant) que vous utilisez doivent vous convenir parfaitement. Pour vous aider à choisir le bon matériel, nous vous proposons de regarder tout d’abord ces deux videos :

Mais si votre matériel vous semble conforme, passez tout de suite au point n° 2 :


Raison n° 2 : arme mal réglée

Dans le second cas, direction au stand pour régler correctement son arme. Vous pouvez très bien le faire vous même du moment que vous avez un endroit dans lequel vous pouvez tirer au moins à 50 mètres. Et ce en toute sécurité (pour vous et pour les autres bien sûr). Voici deux liens qui vous aideront à effectuer facilement ces réglages :

Si vous êtes parfaitement sûr de vos réglages, vous pouvez maintenant passer au point suivant :

Raison n° 3 : le tireur fait une erreur

Dans ce dernier cas plusieurs erreurs sont possibles. Mais la principale est de bouger son arme au moment du tir. Cela est dû à un mauvais appui sur la queue de détente (souvent appelée à tort la « gachette »). C’est ce qu’on appelle « le coup de doigt« .

La video de cet article va vous permettre de comprendre pourquoi et surtout comment l’éviter afin d’améliorer son tir à la carabine.

Pourquoi je fais un coup de doigt ?

Le coup de doigt désigne l’action consistant à presser brutalement et sans contrôle la queue de détente, ce qui dévie, durant le tir, le canon et les organes de visée de la ligne de tir prévue et réduit donc la précision.

Le coup de doigt apparaît souvent lorsque le tireur est hésitant.

Pour déclencher le coup de feu il faut exercer une poussée parfaitement perpendiculaire à la queue de détente. Mais parfois le tireur appuie de manière oblique sur la détente, ce qui a pour effet de dévier le tir à droite, à gauche, en haut ou en bas !

La principale raison est un appui avec la mauvaise partie du doigt sur la détente. Mais une détente trop dure peu également induire un coup de doigt, du fait qu’il faut appuyer exagérément pour faire partir le coup de feu.

Comment éviter le coup de doigt pour améliorer son tir à la carabine

Afin d’éviter le coup de doigt, le tireur doit exercer une pression constante et progressive sur la queue de détente. En pratique, on devrait même être surpris par le départ du coup, tellement celui-ci est fait calmement (pas de crispation ni coup sec).

La position idéale est de presser la queue de détente avec ce que l’on appelle la pulpe de la 3e phalange. Autrement dit le milieu de cette dernière, c’est l’endroit le plus sensible du doigt, mais aussi celui qui bénéficiera de la meilleure « articulation ». En effet, l’extrémité de votre doigt ne bouge jamais seule, elle est lié aux articulations de chacune des phalanges.

Une astuce peut consister à dessiner un trait au feutre sur cette dernière pour s’obliger à bien positionner à chaque fois ce trait sur la queue de détente :

Pour éviter les coups de doigt, on peut s’entrainer chez soi en faisant du tir à sec (tir sans munition ou avec une douille vide ou encore un amortisseur). Cela permet de mettre en évidence le « coup de doigt » à chaque fois que le canon bouge lors du départ. Au bout d’un certain temps, le départ est maitrisé et les coups de doigt sont de plus en plus rares.

Lorsqu’on s’apprête à essayer une nouvelle arme, il peut être utile de gérer « le coup de doigt » par une routine de tir à sec, pour bien sentir le point dur et la pression qui déclenche le coup. Il est conseillé de le faire avant le tir réel, au calme, les yeux fermés et bien concentré sur la queue de détente.

Pour les tireurs les plus méticuleux, le poids, la course et le type de détente (directe, filante, à bossette) peuvent être adaptées à chaque cas particulier.

Regardons maintenant la video :

Comment améliorer sont tir à la carabine ?

Le coup de doigt est naturel. Un petit entraînement est donc nécessaire pour corriger ce défaut. Comme expliqué dans cette video, le plus important est l’entrainement et une bonne connaissance (confiance) de son arme.

En conclusion, rendez-vous au stand de tir pour mettre toutes les chances de votre côté. Tout d’abord, ce sera l’occasion de contrôler le réglage de votre lunette. En plus, vous vous entrainerez à placer et actionner correctement votre doigt sur la queue de détente. Ainsi cela deviendra un automatisme à chaque tir.

Et pour celui qui souhaiterait améliorer encore davantage son tir à la chasse, voici encore 2 autres vidéos très instructives à regarder :

PARTAGER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.